PIERRE-HENRI RAMBOZ

PHR DESSIN
du 7 au 10 juillet 2014

« Ce n’est pas un travail d’atelier. Pas de dessin depuis 2001. En janvier 2014, je me suis procuré un carnet, de l’encre noire et du pigment doré. Stylo technique sur papier, systématiquement. Tous les jours au moins une image. Le temps passe et les figures se diversifient et se répètent. Certains éléments se précisent, d’autres disparaissent. C’est un petit voyage vers la perte de conscience. »

Pierre–Henri Ramboz

 

« Cela me vient en observant ceci : que nous en sommes encore à peindre les hommes sur fond d’or, comme les tout premiers primitifs. Ils se tiennent devant de l’indéterminé. Parfois de l’or, parfois du gris. Dans la lumière parfois, et souvent avec, derrière eux, une insondable obscurité. »

Rainer Maria Rilke, Notes sur la mélodie des choses, fragment III (Allia, 2010)

 

 

Blog de Pierre-Henri Ramboz

Partager ce contenu :
Facebook Twitter