ALAIN QUESNEL

 A PAS AVEUGLES DE PAR LE MONDE

 

Au début il y a toujours comme un rituel : le besoin impétueux de ranger l’atelier, l’urgence de nettoyer la table de travail, des    dessins à classer, des crayons à tailler ou toute autre chose à faire ou à défaire.
Au début, c’est comme un rituel, puis un exercice, et au fil du temps un simple jeu.

Et puis, à force de tourner autour, il faut bien s’arrêter et se coltiner la feuille de papier.Les crayons noirs à un endroit, l’huile à l’autre, le blanc de zinc posé à côté et le pinceau un peu plus loin. Tous les joueurs sont là désormais, à se mettre en marche à pas aveugles de par le monde.

Alain Quesnel

         

Tout près du paradis, pas trop loin de l'enfer 1
Tout près du paradis, pas trop loin de l'enfer 2

Partager ce contenu :
Facebook Twitter